Composition: Guillaume Dion, Juillet 2018

Durant mon séjour à Tadoussac, j’ai eu l’opportunité d’embarqué sur le bateau du capitaine Florent. Lors de l’excursion, un brouillard épais s’est installé sur le fjord. Impossible de voir à plus de 10 mètres en face de soi. Non loin du rivage mais sous l’impression d’être perdu en mer, l’expérience en était d’autant plus imprégnante. La baleine se faisait rare et parmi tout l’équipage je fus le seul à pouvoir en apercevoir une. Mon mélodion à la main, je jouai l’air de Whales.