Composition: Guillaume Dion, Septembre 2018

L’endroit où ne rien faire et tout faire sont synonyme. C’est en mois de Juin que je me suis ressourcer dans cette ville charmante et vivant à un rythme opposé du reste de l’humanité. Je pus à nouveau contempler les constellations et vivre simplement. Je n’y avais jamais mis le pied mais me sentais chez moi pour quelques raisons mystérieuses. Par contre vers la fin de mon séjour certaines de mes expectatives concernant mon nouvel environnement furent vaine et le sentiment de stagnation me hantais. Voici comment cette pièce est né entre le goût de l’amertume et celui de la fraîcheur.