Composition: Guillaume Dion, de Septembre 2017 à Janvier 2018

(En Janvier débute L’écriture pour orchestre) de Janvier à Mars

Un modèle pour ma carrière mais surtout une tante cool! Hélène Dion a cette personnalité remarquable qui la démarque au sein de son entourage. Maria Tallchief, une prima ballerina de New York avait dit d’elle, qu’elle semblait toujours attirée la lumière des projecteurs. La pièce est composé en 4 tableaux : le départ, le tourment, l’enfance et l’accomplissement. La composition découle d’une mélodie que j’ai chanté à Québec lorsque je pensais à ma tante Hélène. Je l’ai conservé en mémoire jusqu’à ce qu’elle m’arrive avec un poème de son enfance en-chanté! L’idée m’est venu d’harmoniser sa chansonnette et de joindre les deux mélodies en une pièce. Par la suite, désirant raconter son histoire en musique j’ai élaboré la partie du tourment car l’histoire d’Hélène n’est pas sans embûche. Quelle artiste peut vivre dans l’aisance continuelle et ne pas connaître la détresse?

La voici, Belle Hélène